17/10/2007

Crotte de zut de flutte... Mais qu'est ce que c'est ce bordel...

Bonsoir les gens...  De retour sur le réseau, mon premier jour, une nuit, du 95...  Ben oui encore...  J'suis puni ou quoi?  Pfffff...  Enfin, ben je dois dire que ça n'a pas été trop mal...  Pas grand chose à dire de ma soirée...  Juste un mec qui parlait seul, enfin grognait seul (et fort) et m'a expliqué plein de chose bizarres (suis content de pouvoir m'enfermer dans ma cabine moi) Il voyait des gens devant le bus...  Heuuuu, oui oui oui!  C'est c'là oui...  Je l'ai donc invité à aller s'asseoir et que si il était attaqué par des renards il pouvait revenir devant...  Par contre j'ai eu un grand moment de bonheur en rentrant...  Mais un grand hein...  Je vous explique parce que j'en pouvais plus de rire, le chien à même eu un extra et est ressorti pour pouvoir faire un petit pipi, tellement j'voulais pas rater ça...  Le taxi me dépose sur l'avenue près de chez moi, je prends la petite rue qui mène à mon "quartier" et je suis juste derrière un mec qui louvoyait...  Faut que je plante le décor aussi...  La rue, petite, pas très éclairée, calme, pas dangereuse et puis au bout, un rond point gazonné et d'autres petits "ilots de circulation" avec des buissons taillés...  En marchant, pour traverser le carrefour (un petit hein, 3 voitures passent par là en soirée) il faut passer entre les plantations etc...  Donc, mon poto qui marchait bizarre tentait d'avancer le plus...  heu, non le moins ridiculement possible, se tenant aux boites aux lettres, aux murs, titubant tant et plus...  Bourré comme un cartable...  Excellent, ce sont mes préfèrés ceux là...  Je suis de meilleure humeur, donc, je ralentis et je reste un peu plus loin derrière lui, pour ne pas qu'il remarque ma présence...  Oui, ce genre d'animal est très peureux, un bruit suspect et il s'arrête en attendant que la voie soit de nouveau libre...  Ridicule, pitoyable, mais digne et fier (mouarf comme dirait Ichou)  Donc, je le voyais écrire son nom en marchant (c'est une image hein) et puis le moment tant attendu, le passage que je préfère, c'est la traversée de la rue...  Ben oui, une bordure pour descendre du trotoir, une autre pour monter sur le fameux ilot, une troisième pour en redescendre et enfin une quatrième pour remonter sur le trotoir d'en face... Première bordure, il marque un temps d'arrêt, ben oui, elle a l'air haute, et puis ca peut être vicieux une bordure, il la franchit d'un coup (oui, au fait il tombait en avant et quelque chose dans son corps a actionné une jambe pour éviter qu'il se fracasse violement le nez sur le sol, dommage lol) ensuite il monte la bordure du petit ilot en faisant un pas comme si elle se situait à 80 cm de haut et là, dans la verdure il était un peu perdu...  Il devait vraisembablement aller à droite, oui mais il est entre deux massifs de buissons, donc faut continuer et descendre l'ilot pour aller de l'autre coté de la rue...  Crotte, la bordure est aussi vicieuse que la première (si pas plus) et en plus, elle n'est pas éclairée, enfin pas bien (et elle doit être floue) et en plus, elle bouge cette saloperie...  Il s'arrête dans son élan, un peu violement d'ailleur, ses pieds sont à l'arrêt, ses jambes aussi, son bassin aussi, mais merdeeeee, pas son torse qui continue à avancer, pas de problème il penche dangereusement en avant et dans un magnifique reflexe, il donne à son corps un peu de gite vers babord pour pouvoir prendre appui avec sa mimine sur le muret qui semble être là...  C'est donc de tout son poids qu'il pose sa main pour ne pas tomber, sauf que ce qu'il a pris pour un muret n'est autre que les buissons...  Votre serviteur est parti dans un fou rire...  Le craquement des branches et lui tombant au ralentis (pas facile à faire ça) en trois ou quatre fois, pour finir allongé entièrement dans ce massif, ça valait de l'or.  Sans compter les petits cris qui en sortaient...  "crac Aie,craaac ouille,CRAAAC aieuh".  Si j'étais pas aussi cruel j'aurais été le secourir avec diligence (pas l'ancien moyen de transport hein).  Mais plusieurs raisons m'ont empéché de le faire.  Premièrement, je rigolais trop pour pouvoir être capable de faire quoi que ce soit, deuxièmement, je suis cruel jusqu'au bout et quelque chose me disait que le rétablissement (auto-rétablissement) allait être de toute beauté...  Il est resté un petit temps sur place, puis a commencé à se débattre (ben tiens,  il doit y avoir de belles grosses bibiches là dedans, vous voyez, avec 8 papates...  On les dit très utiles pour attraper les mouches dans leurs toiles....  Beurk...  Un : a genoux!  Deux : à quatre pattes comme on dit, avec le cul en l'air.  Trois : laisser les mains où elles se trouvent et ramener doucement les pieds (le cul monte de plus en plus lol) Quatre : et merdeeeeee, le revoilà de nouveau dans les buissons et de nouveau "aie ouille aieuh".  Moi, de plus en plus malade de rire (je suis TRES cruel et alors?!).  Finalement il se relève avec la même technique (je ramène mes pieds près de mes mains) sauf qu'en redressant son torse il partira comme une balle en avant, et, du coup, traversera la fin de la rue à une vitesse ahurissante et en marchant droit.  enfin quand je dis "marchant" je veux dire "tombant".  Oui il s'agisssait plutot d'une succession de chutes avortées car rattrapées au dernier moment.  Il s'arrêtera finalement net contre la maison d'en face et ce, sans aucune tentative d'évitement ou autre freinage, et ça doit faire mal une maison (ben oui c'est dur)...  Et là, pas de "aie" ou autre, mais un "rhôôô mais merde hein"dit avec une voix chargée d'alcool (et difficile à imiter par écrit).  Cette gentille maison l'aidera à se relever (presque définitivement) et pourra le remettre sur le chemin de l'équilibre (précaire mais quand même)...  Je l'ai encore regardé marcher pendant 10 bonnes minutes et il avait presque franchi la distance d'un bus articulé.  Ben faut dire que les gens sont pas vraiment sympas, ils n'avaient pas tous de boites aux lettres sur le mur...  Pauvre monsieur (ah si j'avais eu ma caméra bordel mdr), mais je vous jure que demain je regarderai attentivement tout les mecs dans la rue pour voir celui qui porte des griffes de plantation .....  Une très très bonne fin de soirée en tout cas...  J'adore...  Un peu pitoyable, mais personne lui a demandé de boire autant...  Bon sur ce, je vais dormir...  Bonne journée.  Ah oui j'oubliais le plan langues...  Vous verrez...  Je suis un fan...  A regarder à vive haleine, c'est clairement QFD... 


FAUX CONTACT
Vidéo envoyée par monsieur_milan

02:07 Écrit par Greg dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

11/10/2007

Du 95... Encore.........

Bonswââââr les gens...  Aujourd'hui une belle après midi sur du 95 (tiens y avait longtemps lol)  Comparé à la nuit d'hier, je dois dire qu'aujourd'hui c'était assez calme dans mon bus.  Bon, bien entendu, c'était toujours la Guerre des Etoiles dehors, et surtout carrefour Couronne - Général Jacques, là je dois dire que c'était n'importe quoi...  Enfin, vous connaissez votre serviteur, profitant de la masse et de la "stature" d'un articulé, j'ai fait en sorte que les autres me laissent franchir le carrefour et continuent à se battre à coups de cm pas cm pour pouvoir continuer leur chemin.  J'ai quand même fait reculer trois mecs qui ne voulaient pas le faire mais la phrase magique était mon arme fatale, à savoir "si moi j'avance pas, plus personne ne bouge puisque je bloque tout, et le seul moyen pour que je puisse avancer, c'est que vous reculiez un peu pour que je puisse dégager le carrefour..."  Voyant leur laps de temps prévu pour regagner leurs pénates, les rigolos n'ont pas calculés bien longtemps pour se rendre compte que, en plus, j'avais raison...  Par après, la police était sur place.  N'entendez pas par là que ça allait plus vite, mais au moins le carrefour était dégagé...  Et, chose qui va faire plaisir à mon ami Patrick, j'ai eu un contrôle dans mon bus articulé, ligne 95, place Keym en direction de la Bourse...  Bon ok, y avait pas grand monde, mais c'est l'intention qui compte non...  Et il y a quand même eu un ou deux candidats qui sont descendu me semble t'il...  Sinon, rien de particulier, journée calme, moi aussi, bus bizarre, plein de bruits suspects, "cherchant" son point-milieu en ligne droite (vu l'état du pneu avant droit, ça m'étonne pas) et des à-coups dans la transmission, mais j'avais déjà fait changé ce bus pour le même problème, alors c'est quoi?  Du "je m'en foutisme" ou bien pas de sous pour changer les pièces??  Enfin, perso, je trouve que pour nous chauffeurs, c'est franchement pas agréable de rouler avec cette grosse crotte, et point de vue image de marque pour la Stib qui claironne et tempête toute sorte d'infos sur notre nouveau matériel, et les bus sont terribles etc etc, ben franchement un bus qui "tape" chaque fois qu'il s'arrête, j'trouve pas ça top.  Sans compter, que les chauffeurs ont l'air (d'autoroute) de jeunes premiers ne sachant pas conduire vu le nombre de chocs une fois arrêté...  Bref, la prochaine fois que j'ai ce bus, je ne quitte même pas le dépôt ou mon lieu de remplacement, je fais remplacer directement.  Demain, du 36 et du 71, je saute déjà de joie...  Wèè, super... (tu parles)  Bonne soirée...

22:56 Écrit par Greg dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Du 95 au Pays des débiles....

Bonswâââââârrrrr… Aujourd’hui, jour de reprise, une nuit (normal) sur du 95 (ben tiens) mais entouré de débiles en voiture… Si si, plus que d’habitude quoi… Déjà en temps « normal » c’est déjà gratiné, mais là, ce soir, c’était encore du jamais vu… Mon bus arrive Cimetière d’Ixelles, à l’heure (miracle) même en avance ;-) je quitte et continue vers Wiener… Là bas, 10 minutes et je pars vers la Bourse. Mouais, ça va mais bon faut être vigilant parce que dehors, c’est la Guerre des étoiles hein… Et ceux qui ne jouent pas, ben ils doivent conduire en braille, c’est pas possible autrement. Je ne reviendrais pas sur la pénible attitude des autogoïstes qui « bouffent » notre bande bus pour descendre vers le boulevard Général Jacques… Non je n’en parlerais pas. Je ne raconterais pas non plus à quel moment j’ai arreté de compter les dingues qui franchissaient la belle GROSSE ligne blanche qui se situe au milieu de l’avenue de la Courronne, ni ceux qui tentent une manœuvre pitoyable pour essayer d’être devant moi quand je quitte mon arrêt… Je ne parlerais pas trop des clients qui seront un peu indisciplinés durant tout le service, sauf, et là je dis miracle, passé 20h, je n’ai eu qu’une tentative de montée à l’arrière… Fou hein… Bref… Je quitte la Bourse à 18h19 et je suis à Trône à 33, j’ai 3 minutes de retard, mais ça va… Je passe devant le square De Meeus, et un peu plus loin, une dame au volant de sa Mini Cooper One « tape » son cligno et freine des quatre fers pour prendre une place… Oui oui oui oui, voilà qui est intéressant, parce que un articulé remplis jusqu’aux yeux ne freine pas vraiment comme une Mini, ou alors j’ai tout le monde devant… Je stoppe donc mon bus, tant bien que mal, un peu trop loin, à savoir, au milieu de la place que la dame voulait… Je suis un peu embêté, mais c’est la vie, j’ai pas fais exprès… La dame dans sa voiturette attends un peu, moi aussi et j ‘enclenche mon frein de point d’arrêt, je ne bouge plus… Impossible de la doubler, je ne suis qu’à 3 mètres d’elle, et impossible de reculer… Donc, je m’attends à plein de choses de sa part, qu’elle sorte pour m’engueuler, qu’elle démarre rageusement en me faisant un doigt d’honneur, qu’elle me demande de reculer en me menaçant de ne pas bouger si je ne le fait pas etc…. Ben rien de tout ça, non, mieux… Si si, mieux… La p’tite dame entre sa marche arrière et recule à une allure, histoire de montrer « que c’est pas parce que je suis une femme que j’sais pas me garer hein, tu vas voir » Ouais ben j’ai vu… Si la vitesse y est, il reste néanmoins un petit problème pour se garer, enfin, un problème qui fait deux mètres cinquante de large, dix-huit mètres de long et qui ne doit pas être loin des 25 tonnes à cette heure là… Donc, mamy prends son élant et BAF, dans le bus… Je vous dis pas le bond que ça cacahuète à fait en avant suite à l’impact… Elle sort de sa voiture en me disant « je vous ai pas vu »… Mais mais, que… comment ça pas vu? Je suis grand et jaune…. Bref, elle changera vite vite vite son fusil d’épaule en me disant que c’est de ma faute, que je devais m’arrêter plus tôt (mais oui, un bus articulé lancé à 40km/h s’arrête sur 12 cm, c’est bien connu) et que j’arrivais certainement à 120 km/h (si c’était vrai) enfin, bref, un magnifique numéro de mauvaise foi, en terminant en apothéose en me disant sans rire, que JE suis de mauvaise foi… Alors que depuis le début je lui ai dis que j’étais désolé, mais que je n’avais pas pu arrêter le bus plus tôt, que c’était impossible. Bref, si au début j’avais droit à une gentille dame distraite, 3 minutes plus tard j’avais devant moi une semi débile qui pensait qu’un bus se conduit comme un vélo et qui pense également qu’un clignotant lui donne tout les droits… Je serais remis à l’heure au Cimetière d’Ixelles pour retourner vers la Bourse… En repassant à Trône, un monsieur avec un accent italien monte à bord et me demande si ils peuvent monter à bord et acheter des tickets… Ma foi, oui, je vois pas pourquoi ils ne pourraient pas… Ben tiens, le gus me sort « nous sommes 40 » … Ah… Ca ira, vous avez assez de tickets? Mais oui… 80 eus s’il vous plait… Ce qu’il payera sans broncher… Je lui ferais tout de même remarquer qu’il existe des cartes de 10 places etc etc… Il pointera ses tickets (oui j’ai laissé monter tout le monde sans compter, monsieur est large… lol) entre Trône et Sablon lol… Plsu tard, j’éviterais un groupe, non, une meute d’étudiant en plein baptême… Ils voulaient monter à bord de mon bus… Ma ma ma si c’est pas mignon… Ils puaient tous l’alcool, le vinaigre et étaient dans un état de « craderie » avancé… Chance, j’étais le deuxième bus… Ouf! Ils iront donc prendre place dans le tout beau Citaro tout neuf, tout propre qui était devant moi… Et sur la 30aine de clients dans le Citaro, 10 en descendront pour venir dans mon bus… En revenant vers la Bourse pour mon dernier voyage, je quitte l’arrêt place Blijckaert et de nouveau un mec tente n’importe quoi, et comme j’avais une camionnette devant moi sur l’arrêt, je devais prendre un peu plus large, mon grognon me fera donc des appels de phares jusque Parnasse et là, profitant de mon arrêt, il viendra faire un peu son « Jean Gabin »… Le mec très classe, costard et tout, et me dira « c’est pas parce que tu as ton cligno que t’es prioritaire hein… » Moi, tout cool (malgré tout) je l’inviterais à se taire, à vite filer chez lui, allumer son pc, faire une recherche sur l’article 39 du code de la route (belge, pas roumain ou portoricain) et que si il a encore une remarque à me faire demain, je serais sur cette même ligne…. Une remarque ou des excuses… Un temps de pause, il me regarde d’un air d’autoroute (j’adore cette expression) et je lui apprends (ou plus précisément je lui rappelle) qu’un bus EST PRIORITAIRE lorsqu’il montre, au moyen de ses clignotants, son intention de quitter son arrêt et que par conséquent, lui, dans sa voiture il doit me laisser quitter mon arrêt, et pour ce faire, il doit ralentir et au besoin????? « s’arrêter » Ben voilà, il s’en souvenait… Je claque ma fenêtre et dégage pendant qu’il assimile le fait de s’être fait moucher cruellement alors qu’il tenait bien son rôle de grande gueule… Avant de quitter la Bourse, un monsieur avec un air patibulaire (mais presque… lol) viendra me demander « dans combien de temps tu pars mon ami? » Alors, je ne suis pas votre ami, et comme indiqué ici (j’étais devant le bus et je terminais une cigarette) je pars dans 1 minute… « Ah, ben attends moi j’arrive ». Non, m’sieur, je n’attends pas, quoi que vous vouliez faire, vous avez une minute et puis je pars… « Allez mon ami, fais un effort » Je n’ai même plus répondu et juste pour l’emmerder, je suis parti à 22h59 et 45sec au lieu de 23h00 na! Le plus beau, LE gagnant du jour, c’est un mec qui, au volant de sa voiture à brûlé le feu au Sablon.. Je suis donc en direction de Wiener, je suis en haut du Sablon, et pour ceux qui connaissent la ligne, vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a une bande bus là aussi, juste au feu, avec un feu rien que pour nous, les bus. J’attends donc sagement, une petite voiture rouge vient se mettre à mes côtés. Blindée la voiture, deux devant, cinq derrière… Et derrière la petite voiture, une autre, blanche avec une ligne bleue au milieu, un spectacle « son et lumières » monté sur le toit… Vous voyez? Et oui la police… Et puis mon pote à la voiture rouge commence à avancer, avancer, avancer, petit coup d’œil à droite, à gauche et hiop le voilà parti vers la place Royale, et tout ça sous le nez des flics… Action, réaction… Lumières bleues (pour faire joli) et hop là, mon pote s’est fait arrêter un peu plus haut… Pas de bol hein :-p Ensuite, fin de service en compagnie de Karim et me voilà enfin à la maison… Demain, même ligne mais plus tôt, j’suis tout triste, moi aussi je voulais faire 49000 voyages sur du 30 dans un mini bus… J’en connais un, il est content content content de plus être malade… mdrrrr Bonne soirée ou journée à tous…

02:02 Écrit par Greg dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

04/10/2007

Qu'est ce que je vais faire aujourd'hui...

Bonjour à tous....  Ce matin, je me suis demandé ce que j'allais pouvoir faire de ma journée...  Et puis je me suis souvenu que j'avais un job.  C'est vrai que depuis mes vacances, j'ai pas foutu grand chose, mis à part 3 petits voyages sur du 36...  Aujourd'hui, une nuit m'attends sur du 95...  Ca faisait longtemps tiens que j'avais plus roulé de nuit sur du 95...  Cool...  Je ne vous promets pas dse vous conter ma soirée cette nuit, mais je ferais ça demain matin...  Enfin je vais essayer...  Bonne soirée, à demain...  Ps pour Ichou: reposes toi bien... ;-)

Et bien voilà...  Il est 2h00 du matin et je viens seulement de rentrer.  Un petit détour en taxi pour déposer un collègue à l'autre bout de la ville...  Mon service maintenant...  Prise du véhicule à 16h51 au Cimetière d'Ixelles vers la Bourse, je dois dire que cela roulait bien.  Ceci dit, un tout petit désagrément me dérangeait.  Chaque fois que je stoppais mon bus, il avait un petit sursaut...  Très leger, mais assez perceptible pour vite devenir désagréable.  A partir de 20h, les portes en mode "REB" et bien entendu, tout les clients deviennent illettrés...  Dingue hein...  Pas grave, popur une fois mon public adress fonctionnait du tonnerre dans mon bel articulé...  A la Bourse, un monsieur viendra me demander si je vais à Heiligenborre.  Je lui que le terminus est à Wiener et que pour continuer au delà il lui faudra prendre le 17...  Réponse du mec : non non, vous allez à Heiligenborre.  Non monsieur, je vous dit que je vais à Wiener (comme indiqué avec des lettres de 30 cm de haut à l'avant du bus) et que pour aller plus loin il faut prendre le 17.  Il ne lachera pas le morceau si facilement puisque "on m'a dit que le 95 allait jusque Heiligenborre"   Finalement après lui avoir expliqué que AVANT il y allait mais qu'il n'est certainement pas sans savoir que le réseau à été un peu (beaucoup) modifié et que le 95 ne va plus à Heilingenborre, maintenant c'est le 17.  "Vous êtes sur?"  Oh merde hein...  Entre nous, c'est ce que j'avais envie de lui dire, mais je me suis contenté de lui dire avec les yeux(lol).  Par contre je n'ai pas hésité à lui proposer ma place de chauffeur...  Résigné il s'en ira dans le bus et sera tout surpris à Wiener quand il entendra "Wiener, terminus, bonne soirée à tous".  Je ne compte pas les question style "vous allez à la Bourse?" alors qu'il est écrit Wiener ou le contraire...  Vers 22h, mon bus a toujours le hoquet quand je m'arrête au feu ou aux arrêts et les à-coups se font plus violent de temps en temps...  A l'arrêt Parnasse vers Bourse, mon bus à l'arrêt, portes ouvertes et mouvement voyageurs, j'aurais droit à un gros "BANG" avec une secousse de 8,9 sur l'echelle de Richter.  Premier reflexe, regarder dans mon retro afin de voir quel est le cave qui m'est rentré dedans.  Personne.  La réplique de la première secousse ébranlera tout mon bus une fois de plus...  Je me décide donc à appeller, ce n'est pas vraiment normal, et puis, très franchement, il ne me reste qu'un voyage et je me vois bien tomber en rade à 800 mètres du dépôt parce que la boîte vient lamentablement de s'écrouler au sol, tombée au champ d'honneur, tel un glorieux... mais qu'est ce que je raconte moi...  Bref, j'ai la régulatrice en ligne qui me demandera de rester sur place, à la Bourse...  20 minutes après (joli score) mon bus de remplacement est là.  Je ne parle pas non plus des 34567799749 personnes qui viendront me demander à quelle heure je pars alors que le moteur du bus ne tourne pas, que tout est noir à l'intérieur puisque j'ai coupé les lumières et qu'il est écrit en grand HORS SERVICE. 

J'irais en vitesse à l'arrêt Trois Tilleuls afin de prendre les clients que m'apportera l'indice vert...  Dernier voyage vers la Bourse, retour sur Wiener et rentrée dépôt.  J'irais au bureau du matériel roulant demander ce qu'il en est de mon premier bus et serais rassuré par le brigadier qui me dira que j'ai bien fait d'appeller...  Ouf.

Point de vue circulation, je trouve que les automobilistes roulent comme des cons, enfin je veux dire, encore plus la nuit que la journée.  A mon avis, la nuit, ce sont les gagnants de l'oscar du plus con et dangereux et la journée ce ne sont que les nominés (lol).  J'ai compté 9 voitures sans phares, alors qu'il fait quand même un peu sombre, surtout que tout une partie de l'avenue de la Couronne n'était pas éclairée...  Un mec en Bmw qui a tenté un dépassement de la dernière chance, dommage, c'était la dernière... Il fera donc touuuuuuuute la rue du Luxembourg derrière moi, et comme je ne suis pas salaud, je ne trainais pas exprès, mais vu que j'avais 3 minutes d'avance, il fallait que je régule hein mdrrr.  Monsieur Bucht Met Willen (BMW) bouffera donc son volant en perdant patience... pourtant j'avançais hein.  Pas très vite, mais j'avançais.  Ceci dit, plus lentement c'était reculer...  Ceux qui prennent le bus ont déjà remarqué que sans toucher l'accélérateur, le bus avance doucement, il "rampe"...  J'ai donc rampé entre Luxembourg et Trône, laissé passer une phase de feu et puis hiop, je suis parti et en m'engageant dans le sablon, ben mon ami, qui m'avait pourtant dépassé mais qui avait choisi la mauvaise file sur la place royale, ben il était de nouveau derrière moi...  Rhôô j'suis cruel...  Mais il n'a rien dit...

Ah j'oubliais un nouvel ami, cimetière d'ixelles en Renault Twingo (ils font la même pour homme?) qui voulait me brûler ma priorité quand je quittais mon arrêt et qui viendra m'engueuler à la place Keym...  Petit rappel du code de la route à mon pote et il repartira confus (et peut être confit) dans son petit pot...  Karim viendra faire le dernier voyage avec moi et nous auront un petit sourire en voyant monter à bord deux personnes qui étaient passablement saoules... Je ne sais pas où est descendu le monsieur, mais la dame, elle, est descendue à Wiener.  J'avais fini, donc, je change de film, je remplis mes papiers et tout à coup, alors que les portes du bus sont fermées, nous entendons distinctement un bruit d'eau qui coule...  Alors là, Miss "Classieuse 2007 - Miss BonChicBonGenre 2007" était en train de pisser dans l'abribus.  Elle avait baissé son petit pantalon et hop avait pissé comme ça tranquille...  Je vous raconte pas de quoi doivent avoir l'air ses pompes.  Nous n'avons pas été voir, je venais de décider de finir mes papiers au dépôt...  Argh, c'est dégueulasse...  Vivement demain, je vais peut être croiser des gens civilisés...  "I have a dream" disait M. Luther King....  On peut toujours rêver non...  Bonne soirée ou journée.

14:03 Écrit par Greg dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

02/10/2007

Octobre 58'

Bonsoir à tous...  Le mois d'octobre 1958 à vu pas mal d'évènements...

La Guinée Déclara son indépendance de la France le 2 octobre 1958.

La Constitution Française du 4 octobre 1958 est la quinzième Constitution de l'histoire de la France. Elle organise le fonctionnement des institutions de la Cinquième République qui se fonde sur la démocratie.

Le 3 octobre 1958, naissance de Daniel, dit Ichou...  Je suis sur que Dédé, Pascal et plein d'autres collègues se joignent à moi afin de te souhaiter un très bon anniversaire pour tes 39 ans (oui je sais c'est dix ans de plus, mais comme promis cela restera entre nous... oups...)

Et pour fêter ça, une petite vidéo...  Bon ok, le début fait un peu peur, il s'agit de Ichou qui fait donc un Haka et ensuite...  mais je préfère ne pas en dire de trop...  A vous de voir dans la vidéo.  Attention, certaines images seraient susceptibles de choquer la sensibilité des plus jeunes spectateurs. 

Précautions à prendre dans tout les cas pour regarder cette vidéo:

Evitez de regarder si vous êtes fatigué ou si vous manquez de sommeil.  Assurez vous que vous regardez dans une pièce bien éclairée en modérant la luminosité de votre écran.

Avertissement sur l'épilepsie:

Certaines personnes sont susceptibles de faire des crises d'épilepsie comportant, le cas échéant, des pertes de conscience à la vue, notamment, de certains types de stimulations lumineuses fortes; succession rapide d'image ou de répétition de figures géométriques simples, d'éclairs ou d'explosions.  Si vous-même ou votre enfant présentez un des symptômes suivants: vertiges, trouble de la vision, contraction des yeux ou des muscles, trouble de l'orientation, mouvement involontaire ou convulsion, perte momentanée de conscience, il faut cesser immédiatement de regarder cette vidéo et consulter un médecin.

115117


Annif ichou
Vidéo envoyée par mrounet

17:36 Écrit par Greg dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

01/10/2007

Petite promenade sur la ligne 36...

Bonjour les gens...   Rhââ aujourd'hui c'était donc mon jour de reprise...  Ben j'ai pas dû faire de Haka...  C'est pas passé loin, mais j'étais tellement cool, zen, en core en vacances (sauf le temps) que cette matinée s'est déroulée sans problème...  3 voyages sur du 36 et puis 30 minutes de réserve (autant dire qu'on ne sort pas popur 30 minutes...)

J'ai quand même eu un monsieur "je-sais-tout-mieux-que-les-autres"...  Je reviens de Schuman pour la seconde fois vers Konkel et à l'arrêt juste avant Thieffry il y avait une voiture mal garée sur le coin, donc il suffisait simplement de prendre un peu plus large et hop...  Il ne fallait même pas regarder tellement il restait de la place...  Bref, j'ai donc un monsieur "je sais tout" qui monte à bord, il se présente, m'explique qu'il a fait la formation bus à la stib mais qu'il a malheureusement échoué au test sur la plaine...  Deux fois!!!  Je quitte mon arrêt et me dirige vers ce véhicule mal stationné et là mon ami "je-sais-tout" me balance sans rire et sur un ton assez heu..impératif : "Prends large ici, une voiture est mal garée et ça à l'air très serré"...  Je regarde le gus, passe sans difficulté puisque j'étais déjà passé deux fois et le remercie "merci Maître Yoda"...  Apparement vu son air il a bien saisi le coté sarcastique de mes remerciements et filera dans le fond du bus...  Je suis resté serieux, mais peu après, en y repensant, je sais pas pourquoi mais j'ai commencé à me bidonner tout seul...  La réponse plus l'image de sa tête en entendant ça, ben ça m'a filé un fou rire...  Maître Yoda... mouarf comme dirait Ichou...  Ensuite, ben j'ai été remplacé bien à l'heure, j'ai donc fait mes trois voyages, profité de mes 19 minutes de stationnement en début de service et de mes 23 minutes de break en fin de service et puis je suis rentré vite vite a dépôt et me voilà chez moi...  Et demain?  Ben demain rien.  Congé et mercredi aussi, ben oui, c'est tout de même pas ma faute si mon roulement est comme ça...  Alors, après je bosse encore jeudi, vendredi et samedi, mais dimanche, lundi et mardi ben je suis en heuuu congé...  J'adore mon boulot!!!   Ben rendez vous demain (mardi) pour une petite surprise pour Ichou...  Vous verrez, j'en dis pas plus...  A demain... 

Ah oui, j'oublais, j'ai tout de même dû faire front face aux insultes de mes amis ravnos, toutes jalouses qu'elles sont de devoir bosser alors que je suis en congé bien mérité...  Faut que la reprise soit la plus douce possible...  Bises les jalouses... lol.  Allez j'vais me reposer.... mdrr

14:37 Écrit par Greg dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

30/09/2007

Haka....

Demain, je recommence avec un matin...  J'ai donc fait une petite danse afin de me donner du courage...  Ca va faire plaisir à Ichou...  mais je vous laisse juger... C'est comme ça que je répondrais aux questions "cons" dorénavant...  Les paroles et en dessous, la vidéo...

Ka mate Ka mate
Je meurs, je meurs

Ka ora Ka ora
Je suis vivant, je suis vivant

Ka mate Ka mate
Je meurs, je meurs

Ka ora Ka ora
Je suis vivant, je suis vivant

Tenei Te Tangata Puhuruhuru
C'est l'homme chevelu

Nana i tiki mai whakawhiti te ra
Qui a fait briller le soleil à nouveau pour moi

Ah Upane Upane
Un pas vers le haut, puis un autre

Upane Kaupane
Un pas vers le haut, un autre

Whiti te ra
Le Soleil brille !
Hi!

Haka des All Blacks
Vidéo envoyée par mini-p0usse
Le Ka Mate aurait été composé vers 1820 par Te Rauparaha, un grand chef local.

Alors qu'il fuyait certains de ses ennemis, il se réfugia auprès de Te Wharerangi (un homme connu pour être particulièrement hirsute) et lui demanda de l'aide.

Ce dernier l'autorisa à se cacher dans une sorte de puits. Sa femme (Te Rangikoaea) se posta devant cette cachette, en raison de son "pouvoir" neutralisant vis-à-vis des hommes qui poursuivaient Te Rauparaha et du "pouvoir" protecteur accordé aux organes génitaux féminins par les Maoris (à ce moment Te Rauparaha se trouve sous la femme de son ami).

Alors qu'ils approchaient de la cachette, Te Rauparaha aurait murmuré "Ka mate ! Ka mate !" (je meurs, je meurs). Te Rangikoaea affirma aux poursuivants que Te Rauparaha était parti. Ce dernier murmura alors "Ka ora, ka ora" (je vis, je vis).

Les guerriers se laissèrent convaincre et partirent. D'où les dernières strophes, qui remercient l'homme chevelu, Te Wharerangi (et sa femme ?!! Elle est un peu oubliée...) et décrivent sa sortie du puits et le fait qu'il voit à nouveau la lumière.

En définitive, c'est un chant dont les paroles sont tout sauf violentes, comparées à d'autres hakas du Pacifique Sud (Tonga et Fidji notamment) qui sont beaucoup plus sanglants.

L'effet saisissant vient en fait surtout de la "virilité" et de la hargne des All Blacks. Le défi physique imposé traditionnelement par les néo-zélandais commence avant le début du match, en somme !
 Hein oui Ichou t'aimerais me filmer en train de faire un Haka devant une cliente qui me demande pour la 128 ième fois à quelle heure je pars....  Mdrrr  Bon allez, j'suis chaud bouillant là, vivement demain matin....  Rhâââ... Hiii......!!!!!!!!!

23:37 Écrit par Greg dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |